1. Choisir une histoire rigolote avec chute surprenante. Pourquoi? Rappelez-vous les représentations d'élèves que vous avez pu connaître, où tout le monde donne de son mieux, mais où l'intérêt pour le spectateur reste plus que limité.

      Pour l'instant, j'ai uniquement choisi des albums de la littérature de jeunesse.

      L'avantage: Les enfants peuvent facilement comprendre l'histoire et ne se lassent pas de l'écouter à répétition. 
      Jouer l'histoire (improviser) est de toute façon une bonne méthode pour la comprendre, en maternelle.
      Certaines repliques clés sont connues par toute la classe sans effort, même si j'adapte de plus en plus le texte pour le jeu (en fait, j'ajoute des dialogues, mais je garde les répliques caractéristiques)

      L'inconvénient au début:
       Les élèves peuvent être trop accrochés aux images et aux personnages et ne pas "supporter" les modifications nécessaires pour le jeu ("mais maîtresse, y a pas deux serpents dans l'histoire!") Cet inconvénient reste (chez moi) assez faible, ils ont vite compris qu'on jouait la même histoire, mais "à notre sauce". 

    2. Les histoires "à randonnée" s'y prêtent particulièrement bien. J'imagine qu'avec les PS seuls, c'est quasiment une obligation.

    3. Quant aux décors, l'histoire doit être facile à mettre en scène (jouer dans la forêt par exemple) et ne pas nécessiter des aménagements compliqués ni de changements de décor lourds.
      Il faut distinguer entre les illustrations de l'album et ce qui est vraiment nécessaire pour l'histoire.

    4. Les personnages: l'histoire doit permettre une multiplication miraculeuse des personnages. Aucun album propose 15 voire plus de rôles à jouer. 
      Pour ma classe de 12- 15 élèves, je trouve toujours des rôles à ajouter (les animaux ont des petits, on dédouble les rôles principaux,...).
      Avec une classe plus nombreuse, je pense que j'inventerais au moins une scène où un groupe apparaît, pour permettre à tous de participer. 

     


    votre commentaire
  • Pourquoi faire du théâtre en maternelle?

    Pour le plaisir d'abord!

     

    Du plaisir pour tous

     

    Le plaisir des enfants de jouer au début, puis de se déguiser, de se montrer, de réussir un spectacle.

    Pour le plaisir des parents aussi, c'est très valorisant de voir son petit sur scène. 

    Puis suivent sans doute toutes les vertus pédagogiques que d'autres détaillent mieux que moi: les progrès en langage oral (par l'imprégnation des modèles), la mémoire, l'orientation dans l'espace (sur scène, il faut une certaine rigueur pour ne pas faire n'importe quoi!), l'articulation, la coopération, l'écoute de l'autre, le courage de surmonter ses peurs,... j'en oublie certainement.

     

     


    votre commentaire
  • En ce moment, je prépare la pièce de théâtre de fin d'année avec ma classe. Cette année, on jouera "c'est chez moi", d'après l'album de Shannon/Aruego/Dewey:

    http://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/catalogues/fiche-livre-nvo.php?reference=06293

    C'est l'histoire d'un lézard qui trouve son rocher occupé par un serpent - et qui arrive à le récupérer en étant encore plus rusé que son adversaire.

    Je trouve que cette histoire se prête bien au jeu théâtral, car il ne faut pas beaucoup de décor (quelques arbres et une table basse en guise de rocher) et elle présente même une double chute - deux fois plus de plaisir pour le spectateur. 

    Cette fois-ci le texte s'éloigne de l'original, car on ajoute pas mal de personnages qui parlent et des dialogues supplémentaires. Il faut dire que la chute est un peu compliqué, donc on explicite autant pour les enfants que pour les spectateurs!

    Cette année, j'ai les CP dans ma classe (mais pas de GS), ce qui va bien avec l'histoire plus complexe. 

    Avec une classe de maternelle (avec GS), je le simplifierais sans doute un peu.

    Je vous mets le texte ici, et j'en dirai plus dès que possible:

    Télécharger « chez moi theatre.pdf »

     


    votre commentaire
  •  

    4 - Gruffalo

     

    Album de Donaldson/Scheffler:

    http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/L-heure-des-histoires/Gruffalo

    Un superbe spectacle qu'on a monté (par hasard!) juste avant la sortie du film.

    Comme pour les autres, j'ai ajouté des rôles pour faire participer tout le monde (toujours en classe unique de maternelle à faible effectif), les PS étant "injectés" en dernière minute (c'est à dire, ils participent dès la dernière répétition, à la main d'un plus grand).

    Quelques décors (arbres peints sur grands cartons et fixés à des chaises, en fond la forêt du "c'est moi le plus fort) suffisent pour créer l'ambiance.

    Pour les déguisements, c'est un peu plus compliqué. On a trouvé des capes noires dans l'école qu'on a décorés de piques violettes: 

    Le Gruffalo et son petit.

    Les souris: des grandes oreilles rondes.

    Les renards: habillés en orange, une queue bricolée, deux oreilles, ça suffit. 

    Les serpents: des bonnets de bain en tissu vert ou bleu, un t-shirt serré et un collant dans des couleurs semblables.

    Les hibous: Une cape faite par une mamie à partir d'un vieux store (une espèce de très vaste jupe qui pend autour des épaules), et surtout un maquillage de grands yeux ronds.

     

    Je vous propose mon texte ici:

    Télécharger « Gruffalo théatre.pdf »


    3 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires